fbpx

Jouer avec vos enfants, cet été : maintenir les acquis sans « réviser »

Atelier cuisine

Dans quelques jours, après la fin du centre aéré, Touchatou va fermer ses portes jusqu’à la rentrée. Comment occuper vos enfants pour qu’ils profitent au maximum de leurs vacances, tout en étant « prêts » pour la rentrée. Chaque année, les familles se posent la question, surtout pour les enfants qui vont entrer en primaire.

La maternelle aussi, c’est du sérieux !

Les enfants entendent souvent – en tout cas au Maroc – « Maintenant tu entres dans la vraie école, c’est du sérieux, il va falloir travailler ».

Ce qui montre bien que l’importance de la maternelle n’est pas comprise. Cette phrase relègue dans la sphère de l’occupation tout ce qui a été fait dans les années précédentes, alors que les apprentissages essentiels ont eu lieu (faut-il rappeler que pour Maria Montessori comme pour beaucoup de pédagogues, « tout se joue avant six ans » ? ). Elle peut aussi angoisser un enfant par nature anxieux, en l’empêchant de se représenter sa rentrée prochaine dans la continuité des années passées chez Touchatou.

Mais sérieux ne veut pas dire ennuyeux ou austère ; chez Touchatou, tous les ateliers, les jeux, sont une occasion d’apprendre une notion, de l’approfondir. Cela peut s’agir de notions qui s’organiseront plus tard en différents savoir-faire, comme tracer des lignes, préalable à l’écriture, apprendre à lire l’heure… ou des notions qui donnent à l’enfant des savoir-être essentiels, l’autonomie, le partage. Entre les deux, on trouve le plaisir d’apprendre, tellement grand chez le petit enfant dont la soif de connaissances peut être mise en sommeil par une mauvaise pédagogie.

Deux enfants jouent à une table

Un jeu pas si simple qui développe la psychomotricité, la concentration et la patience !

Faut-il des devoirs et des cahiers de vacances en maternelle ?

Mais puisque c’est sérieux, faut-il se soumettre au rituel des devoirs et des cahiers de vacances, pour éviter que l’enfant oublie ce qu’il a appris durant l’année, voire rattrape un retard. Ce rattrapage étant une grande question des parents après une année et demie perturbée par la pandémie et les mesures de confinement.

En réalité, la plupart des cahiers de vacances s’adressant aux très jeunes enfants restent dans le domaine du jeu. On y trouve des coloriages, des exercices simples, et il est possible d’en trouver des gratuits sur internet, comme sur ce site, qui propose aussi beaucoup d’idées de jeux et d’activités, ou sur celui-ci, avec une page dédiée aux cahiers de vacances sur internet.

Mais pas question de mettre votre enfant en face de son cahier, avec sa trousse, et de le laisser s’occuper tout seul ! L’accompagnement des parents est essentiel, et une étude prouve que les enfants qui profitent le plus de leurs activités de vacances sont en réalité les enfants dont l’environnement est le plus favorable : présence et encouragement des parents, limitation du temps d’écran, etc. ont autant sinon plus d’impact que les révisions en elle-même.

Donc la réponse, pour nous, serait « l’enfant a besoin d’avoir des activités et du temps partagé avec ses parents, que le support soit un cahier de vacances ou autre chose ». Et il s’agit vraiment d’activités partagées, où l’attention du parent est réservée à l’enfant.

Alors que leur faire faire ?

Beaucoup des activités pratiquées durant l’année peuvent aussi se faire à la maison. Jouer avec de l’eau, de la farine, fait toujours plaisir aux enfants, et ne demande qu’une protection rapide pour éviter de tâcher l’environnement. Ces jeux sont essentiels pour la psycho-motricité, développer le sens du toucher, l’agilité manuelle. Les coloriages vont dans le même sens.

On peut aussi reproduire certains des rituels qui structurent la journée à Touchatou, en les aménageant pour les adapter au contexte familial. Il est toujours possible de faire faire à l’enfant le bilan de la journée de la veille, ou lui expliquer comment celle du jour va se passer, ce qui sont des outils importants pour développer l’autonomie. On va aussi garder les rituels sanitaires, ne pas chambouler complètement les heures de coucher (surtout pour les enfants qui n’aiment pas faire la sieste). On peut faire participer les enfants (filles et garçons) à certaines tâches ménagères, comme le rangement ou la cuisine, pour développer leur autonomie.

Des jeux adaptés pour les tout-petits

Nous vous avons déjà mentionné dans un autre article le jeu des gommettes, où l’on pose une gommette sur le visage de l’enfant, et une sur son propre visage, au même endroit. Puis on désigne la gommette avec son doigt en nommant la partie du visage (le nez, la joue), sur le visage de l’enfant et sur le sien.

Une autre activité facile à faire chez soi et que les enfants adorent :  réaliser un petit cadre en plastique coloré transparent (on peut prendre un plastique pour recouvrir les livres) et le mettre devant les yeux de l’enfant : son monde change soudain de couleur et les objets qui l’entoure deviennent différents.

Vous pouvez vous baser sur toutes les activités qui ont été proposées pendant les périodes de distanciel. Et cet été, régulièrement, nous publierons des idées et des supports d’activité, pour que votre enfant profite utilement de son été !

Laissez un commentaire

fr_FRFrench
× Inscriptions ouvertes ! Available from 09:00 to 20:00 Available on SundayMondayTuesdayWednesdayThursdayFridaySaturday