fbpx

Trois semaines après la rentrée, rien que du bonheur ! Les ateliers Touchatou

L'entrée de l'école

Si la rentrée s’est faite tellement attendre, elle s’est très bien passée. Chaque année, certains enfants sont un peu anxieux de retrouver ou découvrir l’école, cette fois-ci il n’y a eu aucune crise de larmes !

Un atelier hygiène

Toute l’équipe de Touchatou a su respecter de façon ludique les mesures sanitaires, que ce soit à l’entrée de l’école, transformée en une véritable barrière anti-corona, ou dans des ateliers comme celui que vous pouvez voir dans la vidéo dont sont extraites les images ci-dessous (à voir sur notre page Facebook), où les enfants apprennent avec enthousiasme, en dansant, comment il faut bien se laver les mains !

Atelier hygiène

Les enfants apprennent les gestes d’hygiène en chantant avec leur maîtresse

On aime beaucoup cette vidéo, parce qu’elle montre plusieurs choses importantes :

  • notre espace nous permet de respecter les mesures sanitaires en accueillant tous les enfants, pas besoin d’alternance, il suffit de faire tourner les petits groupes entre les différents endroits.
  • on peut mettre en place les marqueurs pour le respect des distances sans créer des espaces anxiogènes : les grosses briques de légo sont tout aussi efficaces qu’une peinture au sol ; en plaçant sa brique par terre lui-même, l’enfant prend peu à peu conscience des distances.
  • enfin, nous n’avons pas besoin de renoncer à notre méthode pédagogique à cause des mesures sanitaires, l’enfant va bénéficier d’une véritable année scolaire.

Les ateliers dans la méthode pédagogique

C’est l’occasion de revenir sur le fonctionnement des ateliers. Basés sur la méthode Montessori, ils rythment la journée de l’enfant, entre les moments de jeu et de repos.

Organisés autour de « l’activité du jour » ou « notion du jour« , ils permettent de l’appréhender à travers différents jeux, outils, qui vont en même temps participer à d’autres apprentissages, comme la motricité ou l’éveil artistique. L’activité du jour est présentée le matin par la maîtresse, lors du regroupement.

Si on prend comme exemple « le trait vertical« , il sera l’occasion de différents ateliers :

  • dans le jardin, en expérimentant avec les différentes positions du corps, ou même en faisant du jardinage simple (la tige de la fleur, etc.)
  • un atelier artistique, où l’enfant va découvrir comment faire une ligne droite en faisant couler une goutte de peinture sur du papier kraft
  • un atelier où on essaye de créer des lignes droites avec la manipulation de la pâte à modeler
  • un atelier cuisine
  • un atelier écriture, où on va tracer les classiques « bâtons » sur le papier
  • etc.

Pour la plupart des ateliers, les enfants disposent de trois tables, une table dite « dirigée », où la maîtresse explique une nouvelle notion, ou une nouvelle activité, une table « semi dirigée », où l’enfant peut simplement obtenir de l’aide s’il en a besoin, et enfin une table libre, où il est autonome, avec une activité qu’il maîtrise.

Les enfants se répartissent librement, l’essentiel est qu’ils aient fait l’ensemble des activités à la fin de la journée. Cela permet de développer leur libre-arbitre, leur sens des responsabilités et leur autonomie.

La reconnaissance de la réussite

La progression de chaque enfant sur un domaine spécifique est enregistrée. Lorsqu’un enfant réussit une activité, on prend sa photo qui est affichée sur un « tableau des progressions« . Quand il a eu cinq fois sa photo affichée, il obtient une récompense, comme faire le messager pour aller dire quelque chose à la direction, jouer avec son jeu préféré, etc.

Le vocabulaire est important : on parle de « progression » et pas de « réussite », ce qui permet d’éviter la notion d’échec. De la même façon, on dit à l’enfant « tu peux être fier de toi », et pas « je suis fièr(e) de toi », pour éviter qu’il dépende de l’adulte et souhaite réussir pour lui faire plaisir.

Ce qui a été aménagé pour cette année

Les enfants sont séparés en petits groupes de dix qui ne se mélangent pas et restent dans des espaces séparés. Cela veut dire que la séparation entre les trois tables est moins stricte, à certains moments il peut n’y avoir qu’une table dirigée, puis une table où les enfants font plus ou moins appel à la maîtresse en cas de besoin.

Les activités se succèdent par contre de la même façon, les horaires ont simplement été aménagés pour décaler l’utilisation des espaces communs comme la cantine.

Mais on continue d’apprendre dans la joie et avec enthousiasme !

 

Si vous voulez que vos enfants bénéficient de cette pédagogie, il est encore temps de les inscrire !

Laissez un commentaire