fbpx

A dans deux semaines…. on espère !

La rentrée est retardée

La nouvelle est tombée pour nous comme pour vous, comme un coup très dur alors que tout était prêt pour une rentrée tellement attendue par tous. Les enfants étaient heureux de revenir à l’école, de pouvoir à nouveau rencontrer leurs camarades et retrouver une vie normale, les parents s’étaient organisés, et toute l’équipe de Touchatou était fin prête et ravie de commencer une année scolaire un peu difficile, certes, mais remplie d’apprentissages et de progrès pour les enfants que nous connaissions déjà, et ceux qui allaient entrer dans notre école pour la première fois.

Comme vous, je l’imagine, nous ne sommes pas seulement déçus, mais désarçonnés par cette communication tellement tardive. Pourquoi était-il indispensable d’attendre si tard ? Les tendances des nouveaux cas étaient connues depuis quelques jours, la décision aurait pu être prise vendredi ou samedi.

Ou bien est-ce qu’il fallait réellement attendre les derniers chiffres, et que vingt cas de plus ou de moins auraient changé la décision ?

Cela aurait au moins évité d’expliquer aux enfants, ce matin, que non, leur journée n’allait pas se passer comme prévu.

Cela aurait évité aux parents qui travaillent de devoir chercher, en urgence, une solution pour garder les enfants.

Maintenant, concrètement, que fait-on ?

L’année « dernière » (car, comme les enfants, pour nous, une année scolaire terminée est une « année dernière »), Touchatou a mis en place un support à distance pour les tout-petits, les petites, moyennes et grandes sections. Il s’agissait avant tout de ne pas abandonner les élèves pendant le confinement et de leur permettre de continuer leur progression, un des éléments clés de l’enseignement. 

Si cela avait du sens de ne pas abandonner des enfants en cours d’année scolaire, alors qu’ils avaient déjà acquis des savoirs importants pendant les deux premiers tiers de l’année scolaire, la question se posait avec beaucoup plus d’acuité pour de nouveaux enfants.

Après une très longue réflexion avec l’équipe pédagogique et certains parents, nous avions déjà décidé de ne pas renouveler l’expérience du distanciel cette année. comme nous vous l’avons déjà expliqué.

En effet, elle vide notre approche pédagogique de son sens et lui fait perdre toute efficacité. Nous nous sommes organisés pour pouvoir recevoir des enfants en toute sécurité, en fonctionnant uniquement à 50% de nos capacités, l’enseignement à distance par contre, ne nous paraît pas souhaitable, ni même possible.

De plus, changer d’orientation et préparer des outils pédagogiques adaptés au distanciel pour… aujourd’hui Lundi 7 septembre relève de la mission impossible !

Nous avons besoin, comme vous, de visibilité

L’idée de réévaluer tous les quatorze jours (tous les dimanches soirs à 22h ?) si les enfants peuvent aller en classe le lendemain ou pas fait peser sur l’ensemble des personnes concernées une incertitude difficile à gérer.

S’il ne s’agit que de deux semaines, on peut facilement repousser la rentrée. S’il s’agit d’un mois, on peut la repousser et imaginer repousser aussi la fin de l’année scolaire (sachant que le problème se pose plus pour les élèves de primaire, collège et lycée que pour les élèves de maternelle).

Les jeunes enfants n’ont pas la même perception du temps. Ils ne se projettent pas comme nous dans le futur, et quelques jours leurs paraissent aussi lointains que plusieurs mois. Ils ont aussi du mal à supporter la déception.

Et ils risquent d’être effrayés : si on annule l’école, c’est que c’est dangereux ? Il faut donc leur expliquer que tout est mis en oeuvre pour protéger la famille, et qu’ils seront complètement en sécurité lorsque l’école ouvrira. Il faut leur dire la vérité simplement, mais surtout ne pas leur raconter des histoires.

Enfin l’aspect financier

Nous avions décidé de vous proposer d’inscrire vos enfants en ne payant que les frais d’inscription. Le trimestre (ou la part du trimestre) ne sera dû que lorsque les cours en présentiel commenceront effectivement.

Nous conservons ce mode de fonctionnement, en espérant ne pas trop attendre avant de vous accueillir dans nos murs.

Laissez un commentaire